Formation PNL ou Méta-PNL

graphic
La méta-PNL englobe la PNL pour la ramener vers son processus essentiel: la modélisation.
Est-ce dire qu’elle s’adresse des spécialistes ?
Non. La modélisation est un processus qui s’inscrit au coeur de la capacité de chacun de nous d’apprendre.
Lorque vous avez appris marcher, parler, tenir vos couverts et manger seul(e) vous avez modélisé les personnes qui vous entouraient, parents, frères, soeurs, etc. Ce processus construit partir de l’imitation est la base du développement de nos compétences.
Observer, imitier, intégrer puis générer son propre savoir-faire voil les étapes naturelles qui composent la modélisation.
Ce processus naturel et inné d’apprentissage, nous l’avons oublié ou tellement intégré qu’il ne nous vient plus l’esprit d’y faire appel lorsque nous avons résoudre une difficulté. Et les meilleurs techniques, outils, approches ne sauront nous offrir LA technique qui permet de tout résoudre. La seule issue réside dans le développement d’une méta-compétence: apprendre apprendre, dans les contextes les plus divers de manière autonome.
Inutile de réinventer l’eau chaude. vous avez déj modélisé puisque vous avez grandi et appris de manière spontanée. Il suffit de recontacter cette compétence. Inutile également de réinventer votre propre méthode. Il existe des dizaines d’approches, de méthodes, de disciplines qui apportent leurs solutions. Découvrez les, mettez les en relation, prenez conscience de leurs mécanismes, ce qui fait qu’elles fonctionnent et ce qui fait qu’elles ne résolvent pas tout, tout le temps et pour tout le monde.
En un mot expérimentez les et faites les vôtres si elles vous conviennent.
Redécouvrir notre compétence de modélisateur qui nous permet d’initier les changements désirés, intégrer les modèles qui nous conviennent quelles que soient leur origine voil la méta-compétence que vous découvrirez en vous formant la méta-PNL.
Et les formations PNL alors ?
Théoriquement les formations vous mènent un résultat similaire. Mais en pratique elles n’offrent trop souvent que d’accumuler un ensemble de techniques. Cette observation je l’ai construite en observant les maîtres- praticiens et praticiens issus des formations PNL. Beaucoup sont d’excellents praticiens et cela leur suffit. Peu ont acquis la compétence de modéliser en étant libéré des modèles appris lors de la formation.
Apprendre cuisiner ou reproduire une recette c’est toute la nuance qui sous- tend la démarche que je propose
Voir aussi
4.1.1 Les formations certifiantes
graphic
Examinons plus en détails pourquoi.
La formation PNL est organisée en 2 modules: le praticien et le maître- praticien qui peuvent être sous-divisés en modules intermédiaires selon les écoles ou les formateurs. Le cursus de praticien est ainsi souvent décomposé en un module de base suivi d’autres modules (technicien, formation avancée,..). Certains formateurs proposent un niveau de certification intermédiaire de technicien qui ne fait pas l’objet d’un consensus.
Les formations de praticien et maître-praticien ont été définies au début des années 80 (1). Le programme est conçu pour enseigner la PNL au travers de la découverte de ses modèles considérés comme « classiques ». L’objectif est de faire suivre au stagiaire une progression complète couronnée par la certification de « master » qui au travers des techniques lui fera découvrir « l’attitude PNL ». Cela exige 1) que le formateur en soit conscient 2) qu’il l’incarne dans son comportement et soit congruent avec les présupposés de la PNL qu’il enseigne. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas. Les aspects commerciaux, la saturation relative du marché pousse à la surenchère et offre une vision opaque de l’offre du marché.
Il est important de souligner que l’enseignement de la PNL peut varier sensiblement en fonction du domaine d’application de prédilection du formateur. La PNL étant née dans le domaine de la psychothérapie, elle est construite pour amener les stagiaires développer leurs compétences dans ce domaine. Or tout le monde ne veut pas devenir thérapeute.
Se pose alors la question du programme des formations certifiantes. Est-il vraiment nécessaire de suivre 2 fois 24 jours en moyenne de formation pour apprendre la PNL et le contenu répond-il vraiment une application quotidienne ?
La réponse est mitigée.
Bandler le co-créateur de la PNL propose depuis quelques années des certifications en deux fois 6 jours arguant du fait que la manière d’enseigner a évolué (notons que le prix n’est pas nécessairement plus bas!)
Certains formateurs offrent des programmes de qualité, d’autres non.
Comment les distinguer ?
En posant des questions ceux qui ont été formés ou en participant un module de base. Le meilleur test en tout cas consiste observer un praticien ou un maître- praticien dans son comportement, dans sa pratique.
Qu’a-t-il retiré de sa formation qu’a-t-il intégré? Est-il plus ouvert ? A-t- il plus de choix qu’auparavant ? Est-il plus libre de choisir, plus dans un échange de qualité qu’avant ?
Ou au contraire donne-t-il l’impression de répéter des slogans, d’affirmer des compétences qu’il ne montre pas, de ne plus pouvoir se détacher d’un jargon qui le limite et le maintient dans une nouvelle contrainte: celle de quelques modèles dont il ne comprend pas toujours la portée ?
Il est également intéressant d’observer l’acquis des certifiés plusieurs mois, voire plusieurs années après leur formation.
Qu’en ont-il gardé ?
Pour beaucoup, malheureusement, pas grand chose et cela se limite généralement ce que l’on apprend aux bases de la PNL.
D’autres n’avaient pas besoin de se former la PNL et sont convaincus que c’est la PNL qui leur a donné les compétences qu’ils se sont découverts.
Compétences en dormance réveillées par la formation ou développement d’un savoir-faire PNListique ? Peut importe la réponse. Tout l’intérêt de la PNL réside dans cette faculté d’éveiller et de développer nos compétences.
 » The truest measure of any NLP institute is the quality of the people who emerge from its training programs. »
David Gordon, author and NLP Trainer and Developer
Je suis pleinement de l’avis de David Gordon que la qualité des formateurs se mesure à l’aune de celles des stagiaires qu’ils ont formé.
Le reste n’est que marketing. Les labels « d’enseignant certifié » sont également aborder avec prudence: l’origine de ces certifications n’est pas toujours évidente et quand elle l’est elle ne rime pas toujours avec qualité ou respect des présupposés (les formateurs prennent-ils le feedback des stagiaires l’issue de la formation par exemple ?).
En conclusion seule compte la question de savoir si le formateur a la capacité d’éveiller les compétences qui sont déj présentes en vous.
Note:
1. Le canevas des formations certifiantes a été établi par Leslie Cameron Bandler et Anné Linden qui créera le New York Training Institute for NLP en 1977 et formera un grand nombre des formateurs PNL actuels en Europe.

Une réflexion au sujet de « Formation PNL ou Méta-PNL »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *